Témoignages

Les naufrages de Charente-Maritime

MORNET Roland

Les côtes charentaises, si hospitalières au touriste, ont connu bien des drames. Pour la gent maritime, des noms de lieux ont des résonances lugubres : « La Fosse funèbre » à Chassiron, « La Mauvaise Bouche » à Maumusson, « Le Cimetière des bateaux perdus » à la côte d’Arvert, « Le Plateau du trépas » à Rochebonne. Et, sur les îles de Ré et d’Oléron, bien des sillages de navires et de destins se sont interrompus… Dans cet ouvrage sont contés le sort du Jeune Henry (1828), de La Vienne (1903), du Gers (1905), de L’Arana (1912), de Port Calédonia (1924), de Cristina Rueda (1925), d’Ariel (1954) et celui de beaucoup d’autres navires naufragés de la fin du xviiie siècle à nos jours. Les causes et les suites de ces sinistres sont parfois étranges : curieuses erreurs de navigation, histoires de pillages, de bacchanales, de trésors…

  • Réf. : LUP1767
  • Année d'édition : 2015
  • Edition : Brochée
  • Format : 15,8 x 24 cm
  • Isbn : 978-2-36746-391-9
  • Nombre de pages : 312 + Cahier Photo

Prix : € 25,00

Je commande
Ajouter à ma sélection