SALEZ Catherine

Catherine Salezest née à  la Réunion en 1958.Fille d'avocat et d'enseignante, petite fille de directeur de journal et imprimeur-éditeur, nièce de journaliste à Paris Match. Elle quitte  son île natale à dix-sept ans pour poursuivre ses études de Droit à Paris.Avocate au barreau de Paris à l'âge de 22 ans, elle y croisera Jacques Vergès qui veillera sur sa jeune consœur réunionnaise. Grande voyageuse, curieuse de l’âme et des comportements humains, elle cessera son activité d'avocat en 1999 pour se consacrer entièrement à l’écriture, à l’organisation d’expositions de peinture et à la création de pièces de théâtre. Catherine Salez vit et travaille actuellement dans l’île de Ré, partageant son temps entre ce lieu et la capitale. Elle s'impliquera très rapidement dans la vie culturelle locale en devenant administratrice de La Maline, la salle culturelle de l'île de Ré. Elle est présidente d'une association  (KA-Association) qui organise des spectacles et du théâtre dans les jardins privés et autres lieux insolites. Elle a cofondé en 2005 la radio « Soleil de Ré » et en a été la présidente de 2004 à 2010, pour laquelle elle interviewe des personnalités locales, nationales et mondiales du monde des arts, des lettres et de la politique passant par l'île. Depuis 2014, elle collabore à Ré-télé la télévision sur le Web de l'île de Ré où elle reçoit les personnalités influantes de la région. "Une vie et 3 semaines " (2009) et « Pitié pour Anna Lö »  (2010) ses deux romans sont parus aux Editions Alphée. "1870, l'Année Terrible" co-écrit avec Jean-Jacques Vergnaud est paru aux Editions l'Opportun (2013). En novembre 2012, elle a crée toujours sur l'île de Ré « Les Editions du Torrent » qui a pour ambition d'éditer de l'humour et des textes insolites.